"Walk on a wild side", ok mais au frais !

Aller en bas

"Walk on a wild side", ok mais au frais !

Message par GaryMountain le Mer 15 Aoû - 22:05

Oui je sais c'est un peu nul ce titre d'article... Pourtant avec la lombarde, c'est les conditions parfaites pour réaliser cette voie dalle à friction de la tête de Claus. 
J'ai entendu beaucoup d'histoires sur cette voie... je ne sais pas pourquoi, beaucoup de gens m'en ont parlé. Des avis contradictoires, des idées reçues, des mises en garde. ça relevait presque du mythe... mais au final il faut parfois aller voir en vrai le méchant loup garou pour mettre fin à la légende. Et puis avec un nom aussi classe, il fallait bien aller voir ce que la bête réservait un jour ou l'autre !
Au final, c'est une très belle voie en dalle technique, avec un équipement bêton dans un esprit très obligatoire, et pas si hétérogène que ça puisque les longueurs dans le 7 sont plutôt bien cotées, mais les "6a" sont très sous cotés, enfin c'est mon avis. 
Très représentative à mon avis du style des années 80' dalle technique. 


On part d'Isola 2000 un peu à l'arrache sur le coup des 8h du mat, Selena revient de garde et n'a dormi que 3h... et moi pas beaucoup plus avec du travail à finir... bref ça commence bien !


le magnifique Malinvern, seigneur du coin entouré de son beau lac de Terre Rouge. 



Après une petite approche pas trop pénible, la tête de Claus apparait, enfin encore cachée dans les nuages... Il fait frais ce matin et on ne va pas s'en plaindre ! il suffit les orages et la chaleur !


Le lac de Tavels, faudra vraiment que je m'y baigne un jour !


Selena dans le pierrier... concentrée, il y a moyen de se faire très mal avec ces blocs branlants, mauvais souvenir de fin d'été dernier pour moi. 


Aller hop, le temps de rechauffer la gomme des chaussons et on attaque ! 
Dès le début le ton est donné, adhérence sur petits plats et pas grand chose dans les mains mais ça passe plutôt bien


Très très belle longueur, sur magnifique granite, rien à envier aux belles longueurs dalles du massif du mont blanc ! 


Le 7a+ est plutôt bien équipé, enfin de façon logique. Mais le dernier spit n'a pas été remplacé lors du rééquipement et rend la sortie au relais très obligatoire. Un gros pas de 7a pieds à plats et les doigts crispés sur des petites prises plates fuyantes, à calculer tous les mouvements de façon milimétrique pour ne pas zipper et prendre un bon fly... et surtout arriver doucement sur les prises suivantes pour les tester (et ça vaut mieux parce que c'est fino !) puis enfin mes doigts agrippent une prise crochetante et ça sort !!

Bon c'est LE pas de la voie, il n'y a pas plus difficile en obligation. mais il y a vraiment de quoi vibrer  jerigole


Selena à R1 depuis la longueur suivante...
D'ailleurs parlons en de la longueur suivante. 6a mon cul ! avec un bon pas de dalle bien au dessus du point, les doigts coincés dans une microfissure. ça aurait été mieux avec un petit cablé, dommage je n'en avais pas ! ça reste une longueur un peu moins belle, hétéroclite, avec un passage en rocher vraiment moyen. 


Et voila L3, la fameuse longueur en 7b? (? ça veut dire jamais enchainé mais c'est surement pas du 7b). 
le début est assez comparable à L1, quelques pas techniques en dalle avec des points un peu loin mais pas trop non plus, toujours bien placé. Puis un crux extrême sur 2 points.


J'essaie en libre, le cul en arrière c'est plutôt mauvais signe... 


Mais fini rapidement dans le baudrier...
Je clippe les points en artif et ressaye le pas en libre assuré avec les points clippés. c'est surement faisable mais ça se rapproche du 7c+ je pense en libre, très clairement pas mon niveau dans ce style la. 


Et comme toujours dans cette voie, un nouveau pas obligatoire assez technique avec un pied main pour atteindre le relais. Comptez 7a+/A0 pour cette longueur dans les conditions "classiques" de réalisation. 


Selena en second essaie une autre méthode... Oui pourquoi pas !


Dans un style plus conventionnel



Le départ bloc du "6a" de L4; un très beau pas, bien calé dans ce petit dièdre. 


Et une sortie dans un petit toi, très très belle longueur. 


Combien de longueurs doit il faire pour atteindre le sommet? En tout cas il n'y ait guère que lui qui peut enchaîner le pas de la mort de L3, et en solo !



Et voila la 6ème longueur, un magnifique 6c+ qui passe plein pot dans 3 toits les uns au dessus des autres


Une escalade très athlétique magnifique sur ce rocher sculpté, assurément la plus belle longueur. 
Le dernier toit passe très bien directement dans l'axe au dessus du dernier spit jusqu'au relais contrairement à ce que dit le topo camptocamp. 


Selena dans la longueur, hé oui quand on lâche on est rapidement pendus au bout de la corde en second dans les dévers... 
mais elle garde le sourire c'est l'essentiel !


Le fameux réta du dernier toit, franchement pas si dur. 


L'éperon Gounand. 


Nous avons terminés les longueurs difficiles; malheureusement un impératif sur Nice en fin d'après midi nous oblige à plier bagage, mais bon de toute façon il ne reste au dessus que des longueurs en IV/V à la réputation d'avoir un rocher plus douteux. Dommage pour L7 V+ qui avait l'air magnifique. Il faudra revenir pour sortir au sommet quand même (quelle infamie ces jeunes grimpeurs qui ne sortent pas en haut et se disent alpinistes !  )


Ah ouai c'est vraiment classe vu du dessous !!


Pendant que Selena s'essaie à une boisson proche de celle des Tontons flingueurs dans la mythique scène de la cuisine...


de mon côté, je recherche tant bien que mal un peu de fraicheur... 


Une très très belle escalade pour qui aime la dalle technique, dans un cadre magnifique. Pour les inquiets, si vous passez le pas de L1 il n'y aura pas plus obligatoire au dessus. Dommage il n'y a pas trop d'ambiance car coupés par les nombreuses vires, ça serait vraiment une voie exceptionnelle.
Jamais dangereuse mais beaucoup de pas difficiles sont obligatoires, c'est ce qui fait le caractère de la voie. Il faut s'y engager avec une bonne marge dans le 6c/7a je pense. Descente sur les excellents relais chainés. Contrairement à son qu'on m'a dit, je n'ai pas trouvé les longueurs si hétérogènes que ça parce que les 6a grimpent vraiment vraiment. 
Un grand bravo à l'ouvreur, Mr Froifond, ainsi qu'aux personnes ayant participé au rééquipement. 


La descente réserve de belles surprises... dommage on est pressés !!


Bravo Selena pour cette belle voie pas donnée !! 

et j'en profite pour féliciter tous les gens ayant participer à la montée de la Madone au Gelas ! c'est du super boulot les gars, bien joué !!  aer aer aer
avatar
GaryMountain

Nombre de messages : 115
Localisation : Nice
Points : 227
Date d'inscription : 15/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum