5 jours de pur délire à Chamonix

Aller en bas

5 jours de pur délire à Chamonix

Message par GaryMountain le Lun 16 Juil - 14:07

début Juillet, pendant 5 jours, avec le groupe Espoir CAF 06 nous avons pu profité des conditions exceptionnelles avec une période météo parfaite pour grimper jusqu'à plus soif dans le massif du Mt Blanc !

Au programme : 
Pour Paul, Mathias, Nicolas et Stéphane Benoist, l'ouverture d'une nouvelle voie dans la face Est du Grépon qui passe par la tour Rouge puis un éperon sous le sommet noir, avec 52 longueurs, 900m d'escalade pour des difficultés jusqu'à 6b et deux bivouacs dans la face. 
Avec Erwann, Alyos et Benjamin Guigonnet, nous avons fait 3 voies en 4 jours : 
- Subtilité Dulférienne 6b 500m à l'Aiguille de Roc
- Le pilier Sud Ramouillet Cordier avec traversée Roc-Grépon 6a+ 900m avec 1 bivouac
- La Lépiney au Peigne 600m 5c 

bref, autant dire qu'au bout de 4 jours de folie, la peau des doigts a bien été usée !


Un long voyage en paroi ça commence toujours par 2/3h de rangement de sac...


On prend le Train de Montenvers direction le refuge de l'Envers ! 


"qu'est ce que t'as, tu veux ma photo?!"


La face Est du Grépon apparait, un océan de Granit...


Stéphane prend le temps de bien repérer son projet audacieux !



La soirée est animée au refuge, excellents repas, discussions animées... 
Mais quel est donc ce beau sommet qui se dessine derrière les nuages avec les lumières du crépuscules?

Le lendemain, les deux groupes se dirigent rapidement vers leur projet respectif ! 


Pour nous c'est donc Subtilité Dulférienne, une voie que je qualifierai de majeurissime, ouverte dans les années 80 par Michel Piola, Charles Dellamonica (L'oncle de mon chef de Service) et Marc Batard. un chef d'oeuvre du terrain d'aventure puisque dans la partie haute, il n'y a que quelques pitons et les fissures parfaites se prêtent merveilleusement bien à la pose de coinceurs et la construction de relais. 


Aloys dans la deuxième longueur en 6a+


Dans le fameux dièdre banane majeur de L4. Pour gagner du temps on fait deux longueurs en une à chaque fois en corde tendu avec deux cordes de 50m. La stratégie est assez efficace et nous permet de progresser rapidement. 


Votre serviteur dans la dalle grandiose en 6b avec veine de quartz de "tout va mal", à faire absolument. 


"mais oui je te dis que ça se grimpe ce gros toit tout en compression, ça fait genre 8a bloc !!" mais bien-sûr...


L'ambiance se creuse doucement dans les longueurs moins raides de la partie du bas. 


Aloys dans le mythique dièdre incliné qui fait la réputation de la voie. 5c+ tout en dulfer sur 55m; Attention, longueur de rève


Un peu plus haut, un incompréhension dans le topo nous fait sortir dans "Tout va mal", par un très beau dièdre au granit scuplté 


Encore une longueur bien raide à forcer pour sortir au sommet de ce grand gendarme. 6a+


Erwann vers la sortie de la voie ! 

La descente en rappel (15 rappels) s'effectue très rapidement et heureusement sans coincer la corde. Il faut faire attention à bien la guider...


17h30 au refuge, à temps pour savourer une délicieuse bière des "Blaireaux" !


Le lendemain, c'est partie pour notre gros projet, le fameux pilier Sud avec sortie au sommet du Grépon. Une TD+ dans la liste obligatoire du Guide, la course n°64 des 100 plus Belles de Gaston. 
Cette fois on est lourdement chargés avec le matériel de bivouac. Les longueurs où hier on courait s'avèrent carrément moins roulantes...


Après 250m d'escalade facile en III/IV on arrive au pied du fameux pilier. La voie passe dans les 3 fissures raides évidentes sur le pilier


Benjamin en petites grosses dans la fissure du milieu, pendant que je grimpe la fissure de gauche. Avec le sac c'est vraiment pas facile. La taille de ma fissure est irrégulière et oblige un gros pas de bloc pour sortir... 
on comprend vraiment la différence entre l'escalade et l'alpinisme dans ce genre de moment... 6a mon cul !


Puis des longueurs un peu plus faciles dans des beaux dièdres. L'escalade déroule de nouveau


Wahou !


La suite pour rejoindre le fil de l'arête. Petite frayeur quand Erwann pose sa main sur le gros bloc posé qui d'un coup se met à pencher vers nous... Heureusement il parvient à le remettre en place. Prudence ça peut faire bien du mal ce machin. 


On arrive au même point qu'hier. il reste encore 150m de terrain plus facile dans la voie normale de l'Aiguille de Roc. 
Alors que la brume se lève sur l'Envers des Aiguilles on arrive à une bonne banquette. Il est 18h, nous sommes tous bien fatigués, on décide rapidement de bivouaquer ici. 


c'est vraiment super confortable !! 
Enfin une pause bien méritée ! Erwann sort de son sac 1L de bière qu'il a porté jusqu'à la. Il va pouvoir regarder la demi-finale France/Belgique gràce à la 4G sur son portable avec Benjamin et Alyos ! Punaise, comme à la maison... on est bien bien loin de l'austérité du glacier noir des Ecrins...



Le levé du soleil à 4h45


Rapidement le réchaud ronronne. 


Un des plus beaux paysages qu'il m'a été donné de voir. Partout au loin on voit des frontales, voie normale des droites, sur l'arête de Rochefort, vers le Skyway, et même une au pied de l'aiguille son nom après les Drus ! Personne dans la face Nord des Jorasses


Il est temps de lever le camp et de repartir


Rapidement le soleil vient nous réchauffer. c'est rare de pouvoir profiter d'une grande course comme ça sans souffrir du froid ou d'une mauvaise nuit 


Le sommet de l'Aiguille de Roc n'est plus qu'à une centaine de mètres


Benjamin maintenant au sommet du fameux gendarme de Gaston Rebuffat dont la photo a été envoyé dans la sonde "Voyager" par la NASA! 


Sous cet angle c'est un peu plus impressionnant.


La dernière cheminée en V à forcer pour atteindre le sommet de l'Aiguille de Roc


Et nous voila avec Erwann au sommet !! enfin il reste encore un morceau jusqu'au Grépon


Et Hop descente en rappel à la brèche entre Roc et Grépon


Au Dessus du dièdre Frendo, un 6a d'anthologie indécotable !!


On rejoint la sortie de "Grépon Mer de Glace". On croise le Guide Damien Tomasi avec un client américain dans la longueur du coin de bois


Bientôt sortis ! ça commence à faire long


Aloys dans la fissure Knubel ! Premier V+ du massif !! (grimpée en 1911 avec Joseph Knubel)


Enfin le sommet du Grépon !!


Erwann dans la longueur vue du dessus 


à mon tour !


Et voila Notre Dame de la Salette, montée à dos d'homme en 1927 au sommet du Grépon ! plus de 40kg il me semble


La belle bande des blaireaux au sommet !!

Descente par le glacier des Nantillons. Une crevasse béante de 2m ne fait pas du tout rigoler quand on doit la sauter... 
Puis dans les rappels du rognons, une cordée de suisses allemands nous casse bien les... à s'accumuler derrière nous et nous demande de rappeler la corde pendant qu'on descend alors que devant ça bouchonne devant. Les joies de cham...



Enfin au refuge du Plan vers 18h... le grand luxe. Je préfère bivouaquer tranquille dans l'herbe verte plutôt que payer 24 balles la nuit. le diné est cependant excellent. Au refuge on retrouve l'autre groupe qui a réussi son projet fou ! ils profitent du lendemain pour se reposer et écrire le topo. 


Et dernière journée !! Le Peigne par sa voie normale et la célébrissime voie Lepiney !
On traine tous la pattes sur la montée. 


Aloys sur l'arête SW Lepiney


"Oh il pique le cul ton relais" !


et enfin la fameuse fissure Lepiney. comme je suis un abrutis j'ai oublié de laisser mon à dos au pied (puisqu'on redescend en rappel après), ce qui me vaudra de bien vibrer dans la deuxième partie avant que je décide de le poser. C'est vraiment plus facile sans. 


Dans "étoiles et Tempête" on voit bien Gaston qui randonne dans cette fameuse fissure. 


Erwann dans la même fissure


il a été plus intelligent que moi et a laissé son sac. 


La terrible face Nord de l'Aiguille du midi où les éboulements dans l'Eperon Tournier sont incessants. il y aura une cordée dans l'Eperon Frendo ce jour, bravo à eux !

Et voila, un très beau voyage dans les aiguilles de Chamonix. Un grand merci à Benjamin pour nous avoir supporter pendant ces 4 jours. 
Grosse beuverie à la microbrasserie de Chamonix pour fêter ça, le lendemain la gueule de bois fait bien mal ha ha  jerigole
avatar
GaryMountain

Nombre de messages : 101
Localisation : Nice
Points : 199
Date d'inscription : 15/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum