à Gourdon il y a aussi du Dufranc !

Aller en bas

à Gourdon il y a aussi du Dufranc !

Message par GaryMountain le Dim 22 Avr - 21:43

Il y a deux semaines, nous sommes allés voir de plus près une vieille voie Dufranc du côté de Gourdon, au dessus des gorges du Loup. 
Je n'ai pas eu le temps de rentrer la sortie, j'ai eu beaucoup de travail ces derniers temps. 

La voie se déroule sur un très beau pilier haut de 250m bien marqué qu'on voit depuis Pont du Loup, ouverte en 1972 par Michel Dufranc et sa femme Francine, un couple que j'admire beaucoup de part son audace à aller chercher des itinéraires sauvages dans des parois vierges et part la logique et la beauté des voies. 

Le topo est disponible sur le site de l'aspi Guide Jérémy Fino http://www.jeremyfino.com/2017/12/terrain-d-aventure-a-gourdon.html merci à lui pour son excellent travail de nettoyage d'arbres et de blocs instables et son très bon schéma. 


Si les cotations sur le papier n'ont pas l'air bien méchantes, il faut quand même se méfier de la qualité du rocher qui "nécessite parfois de l'attention" et la recherche d'itinéraire qui prend réellement tout son sens dans une voie de ce type où il n'y a que quelques pitons en place. 
au final, un vrai itinéraire d'alpinisme rocheux à ne pas sous estimer. 


Nous sommes donc partis à 4 visiter cette vieille et belle voie : Selena, Romain, Loïc et moi. Un bon groupe de copains et une belle escalade, quoi de mieux?


La voie débute par un très beau dièdre bien visible depuis la route, dans un premier mur qui forme le socle du pilier. 
un magnifique 5+ des temps anciens avec rocher un peu évolutif en bas. Jérémy (je suppose que c'est lui) a placé une main courante sur la vire qui permet d'atteindre le dièdre, c'est très judicieux et ça permet d'assurer loin de l'axe du dièdre en cas de chute de pierres. 


Attention, on a tous fait partir des blocs dans cette longueur, et il en reste, je conseille vivement de ne pas faire R0 dans l'arbre en dessous mais bien décalé sur la main courante pour éviter un carton. 



Ensuite on rejoint le vrai pilier à proprement parler par une courte marche de 70m. 
L'attaque se situe vraiment en face Nord du fil. J'ai attaqué trop à gauche du fil, c'est un peu plus dur (V...) mais ça passe aussi. 
On contourne un surplomb par la droite pour rejoindre un gros chêne évident qui fait relais. 
De nombreuses fissures et strates entre les blocs permettent de bien s'assurer. 


Romain et Loïc au relais, une cordée efficace qui fonctionne bien en réversible ! 

Ensuite on continue au dessus du chêne par un dièdre à strates évidents. Il nous a paru logique de passer à droite alors que le topo indiquait une dalle à gauche. à voir mais de toute façon ça passe très bien à droite puis tout droit comme nous avons fait. 


Romain au relais sur la première vire.

on arrive sur la première vire, relais dans une petite grotte comme bien indiqué sur le topo. 


La suite est un peu plus à gauche, une belle longueur raide en 6a avec des mouvs vraiment sympa, puis une traversée pour revenir sur le fil du pilier. 
bien évidement, gros bourrins s'abstenir surtout quand il y a une cordée juste en dessous...


Après une longueur plus facile, on arrive sur la fameuse grande vire qui coupe le pilier. C'est sur cette fameuse vire que se trouve la vieille forteresse troglodyte... L'accès peut se faire depuis le plateau de Cavillore et la vire constitue donc une échappatoire possible. 

Vraiment impressionnant d'avoir construit ici, pour ceux que ça intéresse, le maire de mon village, Monsieur Edmond Mari, a écrit un bouquin "les bâtisseurs de l'impossible" sur cette forteresse et d'autres constructions de ce type. 


On quitte la grande vire par une fissure en V+, 2 pitons au départ puis beaucoup de bons emplacement de coinceurs. une très belle longueur montagne. 
Relais sur arbre. Beau travail d'élagage de Jérémy à ce relais, on apprécie. 


Romain tranquille sur la grande vire, vous avez rater l'action, 5 minutes avant il était allongé ! 

Ensuite une longueur en dalle grise magnifique, d'en bas ça a l'air improtégeable mais finalement il y a un vieux piton caché derrière une écaille. Comme dirait Stéphane, la première bonne idée est de ne pas trop voler en trad. 


Selena arrive au relais de cette belle longueur. 
Alors que le rocher était un peu évolutif en bas de la voie, au dessus de la vire il est globalement nettement meilleur. Un beau calcaire gris assez compact. 


Au loin on voit la cascade des gorges du Loup ! 



La belle bande au relais !! 
Un bon relais fait sur 4 friends bêtons, on peut y pendre toute la famille et le portaledge. 


Selena au départ de la longueur en "III péteux".


Puis Romain, on observe son très bon rallongement de sangle ! 


L'avant dernière longueur propose un final dans une fissure cheminée à l'ancienne, pas si commode !! avec le sac à dos c'est plus compliqué déjà ! 


Alors que jusqu'à la, l'escalade était assez typique de ce qu'on peut trouver dans une voie montagne ou dans les voies faciles de St jeannet tel que l'arête sud, la dernière longueur donne un ton différent. Une longueur réellement grandiose, dalle raide avec grosses prises en 6a+.


De gros trous dans un rocher gris parfait rappellent les ultimes longueurs des voies majeurs de l'Escales. D'abord 3 pitons pour 10m d'escalade, puis on rejoint une très bonne fissure pour mettre un n°1 + un cablé et grimper encore quelques mètres pour placer un nouvel excellent n°1. La suite déroule, rapidement on est bien loin du point mais c'est facile et magnifique ! 

Cela dit, et ce fût notre avis à tous, mieux vaut éviter de s'en mettre une dans cette longueur surtout au début parce que le relais sur béquet de la longueur précédent n'apprécierait pas le facteur 2.


par quelques derniers mètres, on rejoint le plateau de Cavillore. On découvre alors un décors de film fantastique avec une très belle foret calme dans la brume du soir, bien différent du Disneyland habituel du sommet du Baou de St jeannet. 


Les 4 potes au sommet ! Bien contents d'avoir grimper cette belle voie. ça vaut vraiment le détour ! 


Loïc, le mec qui porte ses cordes au baudrier pour marcher ! et jusqu'en bas ! 


Saute pas !! c'est pas grave on rigolait !!


Même la descente est vraiment chouette ! 

Pour s'éviter de marcher sur la route ou de faire du Stop, on a laissé une voiture à Gourdon et une autre au départ de la voie; 
sinon il y a environ 3km


Enfin à Gourdon ! On a faim... !!!! ça fait bizarre de redécouvrir ce petit village sans aucun touriste.. C'est beaucoup mieux comme ça !


Bref, une belle aventure, l'occasion de faire une vraie voie montagne à 1h de Nice quand on n'est pas sûr des conditions en montagne !! Prévoir un gros jeu de friends jusqu'au 3 ou 4, quelques pitons et pas mal de sangles ! 

La petite vidéo classique ! 

avatar
GaryMountain

Nombre de messages : 92
Localisation : Nice
Points : 182
Date d'inscription : 15/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum